Bassinet Turquin Paysage


ECOQUARTIER NIDERFELD Ecosystème urbain

Type : Planification urbaine
Ville, pays, date, emprise du site : Dietikon, Suisse, 2009 - 2010, 38,3 ha
Mission : Lauréat d'Europan 10, en cours
Maître d’ouvrage : Ville de Dietikon

Equipe de maîtrise d’œuvre :
Architecte mandataire : Kubota & Bachmann Architects
Paysagiste : Bassinet Turquin Paysage
Ingénieur développement durable : Oyvind Vessia

Le projet du quartier Niderfeld se présente comme un nouveau quartier de ville où se mêle habitations, commerces, activités et espaces verts. Sa conception est le résultat d’une recherche sur le type de morphologie le plus adapté au concept d’écoquartier. La composition urbaine réalise la symbiose entre le programme souhaité par la maîtrise d’ouvrage (bâtis et espaces publics), les écosystèmes naturels et artificiels du site et les exigences spatiales de la durabilité.

La prise en compte du fonctionnement global du quartier et de l’interaction de tous les types d’acteurs (urbanistes, architectes, paysagistes, élus, promoteurs, clients, usagers) empêche toute réponse dogmatique. C’est la cohérence d’ensemble à l’échelle du quartier qui donne son sens aux espaces particuliers. L’articulation et la diversité de l’espace public constitue l'ossature du quartier. Ce type de structure permet la libération des formes architecturales et donne ainsi libre cours à la créativité des différents architectes qui réaliseront les bâtiments.

La durabilité et le projet d’urbanisme s’alimentent mutuellement. Les éléments de la durabilité ne sont pas considérés isolément mais forment un système et influencent la forme et le contenu du tissu urbain. Les circulations douces sont mises à l’honneur. Des parkings collectifs situés aux entrées du quartier concentrent la majorité des flux automobiles sur son pourtour. Un tramway traversant le quartier de part en part assure sa liaison avec le centre de Zurich et le reste de l’agglomération. Les espaces verts jouent tour à tour les rôles de séparateurs et d’espaces de liaison. Si les jardins ouvriers permettent d’isoler les habitations de la route nationale, les parcs prévus dans les zones d’activités et d’habitations ont vocation à devenir des espaces de brassage. Le potentiel des espaces est valorisé au maximum. Ainsi même les toitures deviennent utiles et accueillent des panneaux solaires, des plantations et des terrains de sport ...

Issue d’influences multiples telle qu’«Harvard Yard», «Breda Chassé Campus» et «BedZed», l’identité du quartier Niderfled est la diversité et la richesse. Il ne se contente pas d’être un écoquartier, il a l’ambition d’être un écosystème.