Bassinet Turquin Paysage


MINERAL VEGETAL

Type : Jardin
Ville, pays, date, emprise du site : Orléans, France, 2011, 490m2
Mission : 2ème du concours
Maître d’ouvrage : FRAC Centre

Equipe de maîtrise d’œuvre :
Paysagiste mandataire : Bassinet Turquin Paysage
Artiste éclairagiste : Armand Lecouturier



De la dégradation vectorielle …

Les «Turbulences» de Jakob+MacFarlane s’ancrent dans le lieu en s’appropriant et en déformant les lignes de force orthogonales du bâtiment et de l’espace public d’origine. Dans cette construction multi-angulaire, les orientations formelles sont guidées par des contraintes immatérielles telles que la beauté des espaces, l’ensoleillement, le vide, les circulations ...

A la dégradation matérielle

Le projet de jardin que nous proposons s’inscrit dans la continuité du mouvement lancé par l’agence Jakob+MacFarlane. Sans copier la forme de la dégradation vectorielle des Turbulences (déformations directement guidées par des contraintes n’affectant pas le site du jardin), nous allons poursuivre la piste d’une dégradation génératrice d’espaces. Le jardin est l’objet d’une dégradation matérielle. On passe d’une surface minérale à une surface végétale. Le jardin combine ces deux parties qui sont au même titre des lieux de déplacements, de rassemblements, d’expositions et de réceptions à la manière du jardin du Museum of Modern Art de New York.

Du minéral …

La dégradation matérielle du jardin commence dès la partie minérale. La trame du bâtiment est divisée de manière à obtenir des modules de 60 cm. Cette taille a le double avantage de correspondre à une foulée moyenne de marche et d’être disponible sur le marché. La matérialité de la partie minérale pourra être définie plus précisément en fonction d’options dont le sens et le coût ne sont pas identiques. La définition du rythme de dégradation de la partie minérale est l’enjeu de composition majeure du projet. Il doit être guidé par la limpidité de la dégradation, la simplicité de la mise en œuvre du projet, la praticabilité des parties minérales, la pertinence botanique des surfaces plantées.

Au végétal …

La composition végétale du jardin est définie par de larges nappes mono-spécifiques. La grande dimension de celles-ci permet d’instaurer un rythme calme. Cette stabilité est agrémentée de variations grâce aux particularités colorées et olfactives des plantes choisies. La partie végétale est la plus contrainte par le respect des délais d’exécution. En effet l’inauguration en octobre du FRAC interdit la plantation en racine nue ou en motte et le semis. Le choix de la palette végétale est donc restreint aux plantes et arbres en pots et en godets. La minimisation de l’entretien a également été mise en balance avec la qualité écologique et esthétique du jardin. Nous avons sélectionné neuf types de plantes rustiques et peu exigeantes en opération de taille pour limiter la multiplication des traitements.